La réduction des déchets, un enjeu européen mais surtout citoyen !

Il y a quelques années, le chemin qu’allait prendre la technologie était le seul souci que l’on avait à se faire pour notre futur. Or aujourd’hui avec nos consommations sans limites, nos caprices difficilement assouvis et nos surproductions, nous avions poussé et continuions à pousser notre maison à sa limite. En effet depuis maintenant quelques années, la nature montra à l’Homme sa fragilité et les conséquences des actes de ce dernier qu’elle endure. Tout cela à cause de l’égoïsme de la nature humaine. Qui faut-il sensibiliser pour bien comprendre l’enjeu de la réduction des déchets au niveau mondial?

L’enjeu est de taille

Pourquoi devrait-on se soucier de ce qui pourrait arriver d’ici vingt à trente ans ? La raison elle est simple: tout cela pour préserver cette planète pour la prochaine génération de la race humaine. Préserver n’est pas assez, il faut aussi l’entretenir, la soigner et l’améliorer. Non seulement doit-on faire cela pour nos enfants, mais aussi pour améliorer les conditions de vie que nous aurions de notre vivant. Ainsi on peut assimiler la Terre à quelque chose à quoi nous tenons vraiment. Lui donner de l’amour, la nourrir, l’entretenir et prendre soin d’elle importe surtout pour elle, pour sa bonne santé. L’enjeu de la réduction des déchets est ainsi plus grand et plus impactant qu’un simple problème  d’un mauvais entretien.

La réduction des déchets au niveau de chaque individu

Si on parle d’actions pour la sauvegarde de la nature, la société doit être la première entité concernée. Mais ce qui constitue cette société ce sont les hommes et les femmes qui la font fonctionner. Tout un chacun est concerné lorsqu’il s’agit de sauver la planète. Le travail ne peut être fait par une seule personne ou par un groupement d’une trentaine d’individus, on parle ici du travail que les sept milliards d’habitants dans le monde peuvent faire. Et le travail débute par la réduction des déchets. Elle commence par l’utilisation des sacs certifiés écologiques. L’interdiction la plus importante dans la réduction de déchets demeure dans l’utilisation du plastique. Non biodégradable, le plastique prend un temps fou à se dégénérer. Après cela, il faut éviter de consommer des produits dans les contenants non écologiques et qui demandent beaucoup trop de temps avant de se dégrader. En gros, il faut favoriser les produits à contenants biodégradables, car l’enjeu de la réduction des déchets ne doit pas être pris à la légère.

La réduction de déchets, un enjeu important pour les pays de l’Europe

Contrairement aux pays qui ne croient pas à la gravité du changement climatique tel que les États-Unis, l’Union européenne a pris conscience de l’ampleur du niveau de la pollution au niveau mondial. Pour y remédier et convaincre les endormis à ce sujet, l’Union européenne organise chaque année la semaine européenne de la réduction de déchets ou SERD. Effectué vers fin novembre, le but de l’UE est de sensibiliser la population à la prévention des déchets. Rien ne vaut qu’une communauté qui prend connaissance non seulement de ce qui l’entoure, mais aussi pense à l’avenir qu’elle va construire grâce à ses actions de sensibilisation d’aujourd’hui.

Comment investir dans l’agriculture et l’alimentation durable ?
Le phénomène de reconversion massif des agriculteurs français au bio !