Piégeage d’espèces invasives : choisir les meilleurs dispositifs en ligne

Piège a rat
Classés parmi les espèces nuisibles, le rat musqué et le ragondin peuvent être des porteurs de maladies transmissibles à l’homme. Il est donc important de réguler la prolifération de ces espèces. Parmi les solutions qui s’offrent à vous pour contrôler ces nuisibles figurent les dispositifs connectés.

Piège connecté : une solution efficace et innovante pour contrôler les espèces invasives

La prolifération des espèces nuisibles occasionne un déséquilibre au niveau de la biodiversité. Elle entraîne la destruction des récoltes et la disparition des espèces sensibles. Pour aider les piégeurs à éradiquer ces prédateurs, les professionnels ont élaboré plusieurs systèmes de piégeage. Le piège connecté est une solution innovante qui permet d’alerter à distance le piégeur de la fermeture de la cage. Grâce à des repères visibles, vous pouvez donc surveiller votre cage à renard depuis votre domicile. Cette solution est particulièrement adaptée à un usage en milieu rural. Elle vous dispense des déplacements réguliers dans l’optique d’aller visiter vos pièges. Il existe sur le marché différents systèmes de piégeage connecté. Vous trouverez donc des appareils connectés photographiques, les appareils équipés d’un GPS ou autres.

Le dispositif doté de GPS est connecté à un réseau sans fil. Cela favorise une alerte à distance suite à la fermeture de la porte de la cage a ragondin. Le message d’alerte vous est transmis par un email, SMS ou par notification. En ce qui concerne les pièges photographiques, on les dispose dans un endroit fixe. L’appareil numérique permet de photographier les rats musqués, les ragondins ou toutes autres espèces grâce à un capteur de mouvement. Un signal vous est envoyé pour vous avertir de la présence des rongeurs. Le dispositif connecté est pratique et efficace pour piéger principalement les rats, les renards et les ragondins. Cette solution facilite la géolocalisation de ces nuisibles. Elle vous permet aussi de commander à partir de votre smartphone ou tablette l’ouverture et la fermeture de vos pièges. On distingue plusieurs modèles de dispositifs connectés. Pour cela, il est nécessaire de tenir compte d’un certain nombre de critères lors de votre choix.

La consommation du dispositif : premier critère de choix

Les appareils connectés nouvellement sortis sur le marché sont bien pensés afin de réduire leur consommation en énergie. Cependant, tous les pièges à ragondin connectés ne sont pas économiques. Vous devez donc veiller à la consommation du dispositif lors de l’achat. Elle est définie par la durée de vie de sa batterie. Il faudrait que la batterie de votre appareil vous permette de le maintenir actif sur une longue période. Cette autonomie doit être encore plus optimisée lorsque vous optez pour un dispositif équipé d’une large fonctionnalité comme la transmission d’image par email ou SMS. Sur Internet, vous trouverez certains appareils qui possèdent une autonomie de six mois. Vous pouvez donc porter votre choix sur ces types d’appareils. La transmission d’image par EDGE, GSM ou GPRS exige une connexion internet en continu. Cela peut diminuer l’autonomie de votre appareil.

Le type de flashs et l’objectif de la caméra de chasse de votre appareil connecté

Pour optimiser la qualité des images du rat musqué, vous pouvez opter pour les flashs de lumières noires. Ils favorisent une bonne prise de vue durant la nuit en toute discrétion. Les flashs blancs quant à eux sont adaptés à la journée. Ils permettent donc une meilleure prise de vue uniquement durant la journée. Les flashs infrarouges permettent aussi une bonne prise de vue, mais sont moins discrets. Outre le type de flashs, vous devez accorder une attention particulière à vitesse de déclenchement de votre piège à rat. Elle influence le temps d’envoi du signal. Il est conseillé de privilégier les dispositifs connectés qui peuvent immédiatement signaler la présence de rongeurs.

Par ailleurs, votre appareil doit être plus intelligent que les nuisibles afin de bien mener la chasse. L’angle de l’objectif d’un dispositif connecté a un impact direct sur la qualité des images. Un objectif qui possède un grand-angle permet d’obtenir des vues et des vidéos de haute qualité. L’angle varie d’un modèle à un autre et est compris entre 60 ° et 120 °. Le choix de l’angle doit être fait en tenant compte de l’étendue de votre champ d’activité. L’autre point à prendre en compte lors du choix de votre appareil connecté est la résolution de celui-ci. Elle varie généralement de 5 à 15 MP et détermine aussi la qualité des vues.

Qui peut piéger les animaux nuisibles ?

Malgré qu’ils soient classés nuisibles, vous aurez besoin d’un agrément avant de piéger ces espèces. Ce papier vous est délivré après une courte formation organisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage ou par la fédération départementale des chasseurs. Cette formation vous permet d’acquérir des techniques relatives à l’utilisation des pièges. Les mesures à prendre pour réduire la souffrance des animaux sont également passées en revue lors de cette formation. En plus de l’agrément, il est recommandé de faire une déclaration en mairie. Cette déclaration précise votre qualité (propriétaire, fermier ou possesseur).


Qu’est ce qu’une chaîne agricole ?
Le stockage et le transport des carburants